Lexique isolation
 Le dictionnaire de l'isolation

Retrouvez la définition des termes techniques, matériaux et acronymes associés à l'isolation, aux économies d'énergies et au développement durable

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

A:

Absorbant acoustique :
L’absorbant acoustique est une matière qui va comme son nom l’indique absorber le bruit qui le pénètre, ce qui est différent d’un isolant acoustique.
Acermi :
Association pour la certification des matériaux isolants.
ADEME :
Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie: Établissement public en charge de l’Écologie, l’Énergie et Développement durable.
ATec :
Avis Technique du CSTB.
ATEx :
ATmosphère Explosible (atmosphère comportant des gaz susceptibles d’exploser), et par extension la règlementation ATEx qui oblige à évaluer la dangerosité relative des ces atmosphères, et à s’équiper en conséquence.

B:

Basalte :
Roche volcanique qui rentre dans la composition de la laine de roche.
Base aqueuse :
Le produit peut être dilué dans l’eau et n’a pas besoin d’un solvant chimique spécifique.
Batiment à énergie positive :
Le bâtiment en question produit plus d’énergie qu’il n’en consomme, grâce à une excellente isolation et des panneaux photovoltaïques par exemple.
BA13 :
Plaques de plâtre de 12,5 mm d’épaisseur, vendues en plaques de 250 x 120 cm
BBC :
Le terme bâtiment de basse consommation (BBC) sous-entend « énergétique ». Un bâtiment de basse consommation est un bâtiment dont la consommation énergétique nécessaire à son chauffage est améliorée comparée à des habitations standards.
BEPOS :
Bâtiment à Energie POSitive. Il s’agit de l’étape supérieure à la maison passive, dans le sens où le BEPOS produit plus d’énergie qu’il n’en consomme.
Béton :
Le béton est un matériau de construction composé d’une part de matériau inerte (des granulats généralement, s’il s’agit de sable on parlera plutôt de mortier), d’une part de liant (généralement du ciment), et d’adjuvants divers (pour optimiser la prise du matériau par exemple).
Bilan carbone :
Le bilan carbone est l’outil servant à la mesure des émissions de gaz à effet de serre.
Biomasse :
Toute matière organique végétale ou animale dont on peut tirer de l’énergie (exemple, le bois, mais aussi les déchets organiques ménagers qui peuvent produire du méthane à son tour utilisé pour produire de l’énergie).
Bois :
Le bois est un tissu végétal qui constitue l’essentiel des arbres. Il peut être utilisé comme matériau de construction renouvelable pour ses propriétés isolantes, mais aussi comme biomasse pour se chauffer par combustion.
Bois-énergie :
Bois destiné à être brûlé pour dégager de la chaleur (chauffage d’un bâtiment ou d’eau chaude sanitaire) : il peut être produit et utilisé sous différentes formes (bûches, granulés ou pellets, copeaux…).
Brique :
Matériau de construction à base de terre argileuse, un mur en brique est peu isolant.
BTU :
British Thermal Unit, version anglaise de la calorie en système de mesure impérial, soit l’énergie nécessaire pour augmenter de 1°F une livre anglaise d’eau (453,6g). Et non, ils ne peuvent rien faire comme les autres, effectivement.

C:

Calfeutrer :
Remplir un vide avec un matériau plus ou moins souple pour assurer une étanchéité à l’eau ou à l’air.
Calorie :
Unité d’énergie, c’est la quantité de chaleur nécessaire pour élever de 1° «centigrade » la température de 1 gramme d’eau.
Calorifuger :
Réaliser une isolation thermique à l’aide de l’ajout d’un matériau isolant.
Caméra thermique :
Dispositif fonctionnant comme une caméra ou appareil photo normal, mais qui n’est sensible qu’aux infrarouges. Il permet de détecter les ponts thermiques ou du moins les parties les moins bien isolées d’un bâtiment car ceux-ci seront plus chauds que les autres.
CEE :
Le Certificat d’Economies d’Energie (CEE) vise à encourager les économies d’énergie. Il se base sur la réalisation d’économies d’énergie imposée par les pouvoirs publics aux vendeurs d’énergie (électricité, gaz, fioul, carburant, etc.). Le CEE est alors attribué aux particuliers, entreprises ou collectivités qui réalisent des travaux permettant d’économiser l’énergie et sont ensuite rachetés par les vendeurs d’énergie sous forme de services ou primes, telles que l’éco-prime.
CEKAL :
La certification CEKAL garantit la qualité du vitrage des fenêtres durant 10 ans : performances thermiques, acoustiques et de sécurité.
Celsius :
Le degré Celsius ou centigrade est une unité de mesure de la température utilisée en Europe.
CFC :
ChloroFluoroCarbures. Ce sont des gaz auparavant utilisés comme gaz réfrigérants ou comme propulseurs dans les aérosols. Ils sont désormais interdits dans de nombreux pays à cause de leur action hautement destructrice sur la couche d’ozone.
Chaleur :
Température élevée, ou quantité d’énergie calorique.
Chape :
Couche de ciment destinée à aplanir une surface (on parle quelques-fois de chape de propreté).
Charpente :
Assemblage de pièces généralement en bois destinée à soutenir la toiture.
Chaudière :
Appareil qui permet de transférer de l’énergie thermique soit d’une source de combustion (chaudière à gaz, fuel…) soit d’une autre source (résistance électrique) à un fluide caloporteur.
Chauffage :
Transférer de l’énergie thermique d’une source à un matériau ou à de l’air.
Coefficient de performance :
Le Coefficient de Performance (COP) est le rapport entre la quantité de chaleur produite et l’énergie consommée. S’obtient en divisant ces deux valeurs (chaleur produite / travail fourni). Plus le chiffre obtenu est élevé, plus le système est performant.
Coefficient lambda :
Le coefficient Lambda d’isolation thermique permet d’exprimer la conductivité thermique d’un matériau isolant, c’est à dire de qualifier le comportement de ce matériau en matière d’isolation thermique lors d’un processus de transfert de chaleur.
Comble :
Espace situé sous la toiture, fréquemment isolé.
Combustion :
Réaction produisant de la chaleur et se traduisant par l’apparition d’une flamme.
Composé organique volatil :
Les Composés Organiques Volatils (COV) sont composés d’éléments chimiques (naturels ou de synthèse) pouvant se trouver sous forme gazeuse et dont la volatilité leur permet de se propager dans l’atmosphère.
Comptage multi-énergies :
comptage obligatoire pour les maisons neuves permettant de contrôler les consommations d’énergie du bâtiment et de ses équipements.
Condensation :
Phénomène de passage d’un gaz à un état condensé, qu’il soit solide ou liquide. La plupart du temps, il s’agit de la transformation de la vapeur d’eau en gouttelettes.
Une chaudière à condensation tire profit de la chaleur de la vapeur en la condensant et en la rejetant sous forme liquide.
Condensats :
Produits issus de la réaction de condensation.
Conduction :
Transfert de chaleur à travers des matériaux solides ou des fluides.
Conductivité thermique :
Grandeur physique permettant de mesurer le comportement des matériaux lors du transfert de chaleur (conduction).
Confort thermique :
État de satisfaction du corps vis à vis de son environnement thermique, mesuré en fonction du métabolisme (production de chaleur du corps humain), de l’habillement, de la température ambiante, de la température des parois, de l’humidité de l’air et de la vitesse de l’air.
Consommation d’énergie :
Consommation des différents éléments énergique : pétrole, gaz nature, charbon, nucléaire, hydroélectricité, éolien, solaire, électricité, chaleur, biomasse, etc. Il peut s’agir de consommation d’énergie primaire (épuisables), secondaires (transformées) ou finale (utilisée pour la satisfaction des besoins de l’homme).
Contre-cloison :
Paroi fixée devant une autre paroi avec un espace entre les deux pouvant être comblé avec un produit isolant.
Convection :
Mouvements impliquant un échange de chaleur par un fluide, accompagnés d’un transport de chaleur par déplacement de matière
COP :
Sigle pour Coefficient de Performance (cf. définition Coefficient de Performance).
COV :
Sigle pour Composés Organiques Volatils (cf. définition Composés Organiques Volatils).
CO2 :
Dioxyde de carbone, aussi appelé gaz carbonique ou anhydride carbonique, est utilisé par l’anabolisme des végétaux pour produire de la biomasse à travers la photosynthèse.
Crédit d’impôts :
Avantages fiscaux sur les énergies renouvelables.
CSTB :
Centre Scientifique et Technique du Bâtiment

 

D:

Décibel (dB) :
Unité de mesure du bruit, abréviation (dB), à noter que le décibel n’est pas une unité de mesure linéaire, un bruit supérieur de 3 dB sera deux fois supérieur.
Degré :
Unité de mesure de la température. Il peut être Celsius (aussi appelé centigrade), ou Fahrenheit.
Délaminage :
Un matériau se délamine avec l’âge, c’est un cisaillement dans la longueur dû à l’usure.
Delta T :
Différence entre deux températures (eau chaude, eau froide, température d’air) utilisée pour mesurer les déperditions ou puissances thermiques.
Déperditions :
Pertes de chaleur d’un bâtiment par ses parois vers l’extérieur ou vers un autre bâtiment non chauffé.
Développement durable :
Est une nouvelle conception de l’intérêt public, appliquée à la croissance économique et reconsidérée à l’échelle mondiale afin de prendre en compte les aspects environnementaux et sociaux d’une planète globalisée.
Diagnostic performance énergétique :
Le Diagnostic Performance Energétique (CPE) mesure la performance énergique d’un bâtiment par l’évaluation de sa consommation d’énergie et sont impact en matière d’émission de gaz à effet de serre.
Diagnostic thermique :
Évaluation de la performance énergétique d’un bâtiment et identification de ses points faibles (toits, murs, fenêtres, ventilation, etc.). Ce diagnostic est ainsi plus complet que le DPE.
DPE :
Sigle pour Diagnostic Performance Energétique (cf. définition Diagnostic Performance Energétique).
DTU :
Sigle pour Document Technique Unifié (cahier des charges répertoriant les normes à respecter lors de la réalisation de travaux).

E:

Eau Chaude Sanitaire :
Terme utilisé pour désigner l’eau du réseau une fois qu’elle est a été réchauffée. Elle est consommée par les bains et douches, les éviers, les lavabos…
Ecologique :
Respectueux de l’environnement. Souvent associé à une volonté d’économiser de l’énergie ou de diminuer les rejets nocifs dans l’environnement.
ECS :
Sigle pour Eau Chaude Sanitaire (eau chauffée utilisée à des fins domestiques : douche, évier, lave-vaisselle, etc.).
Effet Joule :
Transformation de l’électricité en chaleur lors du passage du courant électrique dans un conducteur.
Efficacité énergétique :
Rapport entre l’énergie utilisée et l’énergie consommée (s’applique aux équipements du foyer produisant de la chaleur ou du froid)
Énergie :
Mouvement produisant de la chaleur, de la lumière ou de l’électricité. Peut également évoquer les ressources énergétiques au sens large.
Énergie positive :
Se dit lorsque l’énergie produite est supérieure à l’énergie consommée.
Énergie primaire :
Énergie disponible dans la nature et exploitable sans transformation, comme par exemple le pétrole, le gaz naturel, l’énergie solaire, l’énergie hydraulique, etc.
Énergies renouvelables :
Énergies provenant de sources que la nature renouvelle de manière permanente, dont les stocks ne s’épuisent pas (l’eau, le vent, etc.).
Étanche :
Qui est hermétique et ne laisse pas passer les liquides et/ou gaz et/ou humidité.
Étanchéité à l’air :
Fait de ne pas laisser passer les infiltrations et fuites d’air.
Étiquette énergétique :
Fiche permettant au consommateur de connaître les caractéristiques d’un appareil électrique en matière de performance énergétique

F:

Facteur de transmission :
Mesure de la capacité d’un matériau à laisser passer un élément (son, rayonnement solaire…). C’est en quelques sorte l’inverse de la capacité à isoler.
Facteur 4 :
Engagement des pays développés à diviser par 4 leurs rejets de CO2 en 50 ans.
Fenêtre :
Ouverture dans un mur ou pan de toit.
Fluide caloporteur :
Gaz ou liquide transportant la chaleur entre plusieurs sources de température.
Flux d’humidité :
Transfert de l’humidité à travers les parois.
Flux thermique :
Transfert d’énergie entre deux milieux.
Fondations :
Élément architectural qui assure la répartition des charges d’un bâtiment dans le sol
Formaldéhyde :
Gaz inflammable et irritant de la famille des aldéhydes, présent dans les produits de constructions, détergents et meubles ainsi que naturellement émis lors de phénomène de combustion.
Fuite d’air :
Passage de l’air d’un milieu à l’autre.

G:

Gaz à effet de serre :
Gaz qui contribue à l’effet de serre et donc au réchauffement climatique. Le principal gaz à effet de serre est le CO2.
Gaz carbonique :
C’est le principal gaz à effet de serre, il est la principale cause du réchauffement climatique. Le CO2 rejeté par les véhicules et les logements constituent plus de la moitié des émissions.
Gaz d’expansion :
Granulés de bois :
Également appelés « pellets » est un combustible issu des déchets de l’industrie du bois.
Les sciures fraîches de résineux sont séchées pour passer d’un taux d’humidité d’environ 40% à 8/10%, puis broyées pour enfin être pressées et ressortir sous la forme de petits cylindres de 6 à 10 mm de diamètre et de 10 à 50 mm de long.
Grenelle de l’environnement :
Rencontres politiques initiées en 2007 et destinées à prendre des mesures en matière de développement durable.

H:

Haute Performance Energétique :
Label attestant qu’un bâtiment a atteint et dépassé les exigences énergétiques règlementaires.
HCFC :
Les hydrochlorofluorocarbures sont des gaz principalement utilisés comme gaz réfrigérant ou de propulsion des les aérosols. Ils ont remplacé les CFC (chlorofluorocarbones) lors de leur interdiction dans les années 2000. Les HCFC sont moins nocifs pour le réchauffement climatique et la couche d’ozone, mais ils restent néfastes et sont destinés à être interdits horizon 2030.
HFA :
Gaz propulseur sans CFC pour les aérosols.
HPE :
Le label HPE (Haute Performance Energétique) est un label de performance énergétique d’un bâtiment.
HQE :
Méthode permettant aux acteurs d’une construction de tenir compte des préoccupations environnementales.
Humidité :
Eau ou vapeur d’eau présente dans l’air.
Hydrofuge :
Qui protège contre l’humidité.

I:

Inertie thermique :
Capacité d’un matériau à stocker des calories (de la chaleur) et à la restituer petit à petit. Elle permet de ralentir les variations de températures.
Infiltration d’air :
Les infiltrations d’air sont parmi les premières causes de perte de chaleur dans un logement. Ces défauts d’isolation se produisent surtout aux traversées de parois comme au niveau des menuiseries, ou aux points de liaisons entre les façades, les toitures ou les planchers.
Infiltrométrie :
Étanchéité à l’air.
Installateur :
Professionnel spécialisé dans l’installation d’appareils de chauffage
Isolant :
Limite les échanges d’énergie entre deux éléments.
Isolation :
Fait de limiter les échanges d’énergie grâce à un matériau spécifique.
Isolation acoustique :
Pose de matériaux isolants permettant d’éviter la propagation des bruits (aussi appelé isolation phonique).
Isolation de la toiture :
Pose de matériaux visant à isoler le toit d’un bâtiment.
Isolation des combles :
Pose de matériaux visant à isoler la charpente et la couverture d’un bâtiment
Isolation des murs :
Pose de matériaux visant à isoler les murs d’un bâtiment.
Isolation du plancher :
Pose de matériaux visant à isoler le sol d’un bâtiment.
Isolation écologique :
Isolation grâce à des matériaux respectueux de l’environnement tels que le chanvre, le lin, la laine, le liège, la ouate, etc.
Isolation extérieure :
Isolation d’un bâtiment par l’extérieur destinée à créer une enveloppe isolante et limiter les pertes d’énergie.
Isolation phonique :
Permet d’éviter la propagation des bruits (aussi appelé isolation acoustique).
Isolation polystyrène :
Isolation par l’utilisation d’isolants polystyrènes (expansé ou extrudé).
Isolation thermique :
Pose de matériaux isolants permettant d’éviter la perte de chaleur d’un bâtiment.

J:

Joule :
Unité de mesure officielle et générale de la chaleur. Dans le bâtiment on parlera plutôt de kilowatt-heure ou kWh. Le kWh vaut 3,6 millions de Joules.
Joint :
C’est un dispositif destiné à parfaire l’isolation, il assure l’étanchéité par compression.

K:

Kelvin :
Unité de mesure de la température, elle est basée sur le “zéro absolu”, 0 K correspond donc à – 273,15°C.
kW :
Est le symbole du kilowatt, une unité de puissance qui vaut 1 000 watts.

L:

Label BBC-Effinergie :
Ancien label identifiant les constructions neuves ne dépassant pas 50 kWhep/m²/an. 
Label Effinergie+ :
Nouveau label de performance énergétique certifie les constructions dépassant les exigences de la RT2012.
Laine de bois :
Matériau d’isolation disponible sous forme de panneaux souples. Elle est composée principalement de fibres de bois, ainsi que de résine ou d’un polymère.
Laine de chanvre :
Matériau d’isolation constitué d’un mélange de fibres végétales de chanvre ainsi que de polyester. Il est traité pour le rendre ignifuge et moins consommable par les insectes.
Laine de coton :
Matériau d’isolation constitué d’un mélange de fibres de coton, dont plus de 80% sont issus de produits recyclés. Il est traité pour le rendre ignifuge.
Laine de lin :
Matériau d’isolation constitué d’un mélange de fibres végétales de lin de rebut (sous-produit non utilisé par l’industrie) ainsi que de polyester. Il est traité à l’aide de produits chimiques pour le rendre ignifuge et résistant aux champignons.
Laine de mouton :
Matériau d’isolation constitué d’un mélange de fibres de laine de mouton ainsi que de polyester. Il est traité pour le rendre ignifuge et moins sensible aux champignons et aux insectes.
Laine de roche :
Il s’agit du matériau d’isolation le plus utilisé sur les dernières années : il est fabriqué à partir d’une roche volcanique, le basalte. Choisi dans son version la plus dense il est un bon isolant thermique et acoustique.
Laine de verre :
Il s’agit d’un matériau d’isolation très utilisé ces trente dernières années : il est fabriqué à partir de sable. Il a été supplanté par la laine de roche, tout aussi isolant mais plus pérenne (la laine de verre s’affaisse avec les années et l’isolation se dégrade fortement).
Ln (en dB) :
Mesure normalisée en décibels du bruit d’impacts.

M:

Maison BBC :
Maison Basse Consommation. Terme employé pour désigner une maison dont la consommation énergétique est notablement plus faible que celle exigée par la règlementation en vigueur. Elle se caractérise principalement par une isolation très poussée.
Maison écologique :
Terme générique pour désigner une maison pensée pour réduire ses impacts sur l’environnement : faible consommation et bonne isolation sont les premières caractéristiques de ces maisons.
Maison passive :
Le bilan énergétique d’une maison passive est très faible voire nul : soit par la réduction de sa consommation énergétique, soit par la production de sa propre énergie (soit les deux !).
Moisissures :
Champignons dangereux pour la santé qui se développent dans des environnements humides.
Monoxyde de carbone :
Gaz pouvant être mortel se dégageant de combustions incomplètes (ex. chaudières mal réglées). Il est inodore et incolore, ce qui le rend particulièrement dangereux (impossible de le détecter sans un appareil de mesure).
Mousse de polyuréthane :
La mousse de polyuréthane est principalement utilisée comme isolant thermique, surtout quand c’est la durabilité et la résistance à l’humidité qui est recherchée pour l’isolation. Elle est aussi particulièrement adaptée à l’isolation pour des rénovations grâce à a capacité à remplir parfaitement les cavités.
Mousse expansée :
La mousse expansée est une autre façon de désigner la mousse polyuréthane et sa capacité à gonfler et à occuper jusqu’à 100 fois son volume initial une fois séchée.
Mousse rigide :
La mousse rigide est plus adaptée à l’isolation de surfaces planes, comme les murs et planchers.
Mousse souple :
La mousse souple permet d’isoler parfaitement les surfaces “compliquées” comme les toitures, ou celles qui nécessitent d’isoler des cavités ou recoins.
Mur :
Structure solide verticale qui sert à délimiter deux espaces, et qui peut aussi jouer un rôle de support pour les structures supérieurs (toiture, plancher). Les murs extérieurs font partie des éléments qui doivent être isolés avec soin avec la toiture.

N:

NF :
Marque qui certifie la conformité à un référentiel. Les référentiels des marques NF sont basées sur les normes existantes mais y rajoute des exigences supplémentaires.
NRA :
Nouvelle Réglementation Acoustique

O:

Ouate de cellulose :
Matériau d’isolation en plaque, ou en vrac (dans ce cas il est souvent destiné à être soufflé pour un bon calfeutrage).

P:

Pare-vapeur :
C’est une feuille ou une membrane positionnée côté intérieur d’une paroi, et qui va empêcher l’humidité de pénétrer la paroi et le matériau isolant.
Performance énergétique :
La performance énergétique est la capacité à consommer le moins d’énergie possible par année et par mètre carré de logement (kWh/m2/an). Le DPE ou Diagnostic de Performance Energétique permet de le mesurer.
Plancher chauffant :
Un plancher chauffant est un système de chauffage basse température souvent installé dans les habitations à haute performance énergétique (bien isolés). Il permet d’avoir une grande surface de chauffage sans encombrer les pièces, à l’aide d’un système de nappes chauffantes électriques, ou d’un système de circulation d’eau chaude.
Plâtre :
Le plâtre est un matériau de construction en poudre, fabriqué à partir de gypse. Il est actuellement plutôt utilisé sous forme de plaques préfabriquées qui sont utilisé pour parer des murs. C’est aussi un bon isolant.
Poêles à granulés :
Poêles à combustion à vocation de chauffage. Le combustible utilisé qui lui donne son nom est composé de granulés de bois ou pellets.
Polystyrène :
Le polystyrène est un polymère connu pour son utilisation comme produit d’emballage (cales) grâce à son bon rapport poids / rigidité, mais il est aussi utilisé comme matériau isolant (isolation intérieure ou isolation extérieure), associé ou non avec des plaques de plâtres pour une meilleure résistance.
Polyuréthane :
Le polyuréthane est un polymère, principalement utilisé comme matériau d’isolation sous forme de mousse.
Pont thermique :
Un pont thermique est un point faible de l’isolation extérieure du bâtiment par lequel des pertes de chaleur vont s’opérer. Dans les normes d’isolation les plus récentes, ils sont purement et simplement interdits. Ils peuvent être à l’origine de l’apparition de moisissures à cause de l’humidité qui peut se former par condensation.
Porte :
Ouverture permettant le passage des personnes, et par extension l’élément qui permet de clore ou d’ouvrir cette ouverture. Les portes donnant sur l’extérieur sont des éléments dont l’isolation doit être importante, comme pour les fenêtres.
Pouvoir calorifique :
Quantité de chaleur en joules ou Watt que peut dégager une unité d’un combustible (kilo, mole…).  Le pouvoir calorifique des combustibles et carburants comme l’essence, le diesel, le gaz de ville, est plus de trois fois supérieur au bois par exemple (un kilo d’essence dégage plus de trois plus d’énergie thermique d’un kilo de bois).
Production d’eau chaude sanitaire :
L’eau chaude d’une habitation peut être produite à partir de chaudières électriques, à gaz, ou à partir d’énergies renouvelables (solaire, pompes à chaleur…).
Puissance :
Quantité d’énergie potentiellement fournie par un système, par unité de temps (généralement en Watt/heure). Si deux systèmes développent la même puissance, le système le plus puissant sera celui qui la développe dans le laps de temps le plus court : “Aïe aïe aïe. Si il va sur l’autoroute il est mort ! On a plus de puissance !”.
Puissance de chauffage :
Puissance calorifique utile libérée par le poêle ou la chaudière pendant un moment défini.

Q:

Qualité de l’air :
La qualité de l’air mesure la pollution présente dans l’air ambiant. La pollution peut être composée de particules comme les pollens ou les poussières, ou de gaz nocifs dégagés par des matériaux comme les composés organiques volatils (COV).
Qualité iso 9001 :
La démarche ISO 9001 est un système de management de la qualité, il indique que l’entreprise qui la pratique s’est donné les moyens d’améliorer son fonctionnement et sa satisfaction client de façon continue.
Qualité sécurité environnement :
(QSE) Domaine d’expertise professionnel lié aux risques au sein de l’entreprise. Il est parfois aussi associé à l’hygiène et appelé HSSE (Hygiène, santé, sécurité, environnement) ou QHSE (Qualité, Hygiène, Sécurité et Environnement).

R:

Régulation :
Système qui permet de maintenir une température constante à une consigne donnée.
Rendement :
Le rendement mesure l’efficience d’un système, soit le rapport entre l’énergie injectée dans un système et les résultats obtenus. Pour un système de chauffage c’est le rapport entre l’énergie consommée et l’énergie réellement restituée en chaleur.
Rénovation :
La rénovation d’un bâtiment consiste à l’amélioration d’un bâtiment ou d’un de ses éléments ou d’une de ses fonctions. La caractéristique principale actuelle d’une rénovation est l’amélioration de sa performance énergétique :prioritairement son isolation, puis son système de chauffage.
Résistance à l’humidité :
Capacité d’un matériau de résister dans le temps à un milieu humide sans perdre de ses capacités initiales, notamment mécaniques et d’isolation.
Résistance thermique :
Capacité d’un matériau de résister dans le temps aux extrêmes thermiques (froid et chaud) sans perdre de ses capacités initiales, notamment mécaniques et d’isolation.
RGE :
La certification RGE (Reconnu Garant de l’Environnement) est un signe de qualité permettant d’identifier un professionnel qualifié en matière de travaux de rénovation énergétique.
RT 2005 :
Ancienne réglementation thermique qui fait suite à la RT 2000 et précède la RT 2012. Elle a concerné les bâtiments neufs entre septembre 2006 et décembre 2012
RT 2012 :
Réglementation thermique en vigueur depuis janvier 2013 pour les bâtiments neufs.

S:

Santé :
Etat de bien-être général : physique et mental. Elle implique un logement sans polluant.
Subvention :
Aide financière publique qui est accordée sous conditions (pour des travaux d’isolation par exemple).
Surface d’échange thermique :
Surface d’une paroi séparant deux volumes de températures de températures différentes : elle peut être réduite et isolée quand on ne souhaite pas que les deux températures s’équilibrent (un mur extérieur d’une maison), et de grande taille et conductrice quand on souhaite un échange de chaleur (échangeur d’une chaudière).

T:

Température :
Grandeur physique mesurée à l’aide d’un thermomètre, les 3 unités de mesures sont: le Kelvin défini à partir du zéro absolu, Le degré Celsius échelle de température la plus répandue, et le degré Fahrenheit utilisé dans les pays anglo-saxons
Thermicien :
Un technicien thermicien est un spécialiste des installations de chauffage et de climatisation, il calcule notamment les performances énergétiques des bâtiments.
Thermostat :
Un thermostat est un système de petite taille qui permet de réguler un système de chauffage (chaudière) ou un élément chauffant (radiateur).
Toit :
Elément couvrant un bâtiment pour le protéger des intempéries (surtout de l’humidité). C’est la partie d’un bâtiment qui doit être isolée avec le plus grand soin pour éviter notamment les pertes de chaleur.
TVA réduite :
TVA à 5,5% dont peuvent bénéficier certains travaux d’amélioration de l’habitat, selon la règlementation en vigueur.

U:

Uligineux :
Se dit d’un terrain humide.

V:

Valeur lambda :
Coefficient de conductivité thermique. Plus il est élevé, moins un matériau sera isolant, mais une valeur lambda haute peut être compensée par une forte épaisseur quand on recherchera un effet d’isolation.
Valeur U :
Coefficient de transmission thermique : il mesure de la qualité thermique d’une construction et s’exprimer enW/m2.K (Watt par m2 et par degré Kelvin de différence). Plus il est faible, meilleure est l’isolation.
Vapeur d’eau :
L’eau est toujours présente dans l’air sous forme de vapeur, quand les températures baissent celle-ci peut se condenser sur des parois froides et les imprégner quand le matériau d’isolation est absorbant, un pare-vapeur est donc nécessaire dans ce cas.
Ventilation :
Phénomène et système de renouvellement et d’assainissement de l’air intérieur d’une habitation. Elle peut être naturelle (par différence de température et aération naturelle), mais est actuellement mécanique, à l’aide de VMC (Ventilation Mecanique Contrôlée) à simple ou double flux. Ces systèmes permettent une meilleure efficacité énergétique grâce un renouvellement contrôlé de l’air intérieur.
Ventilation double flux :
Système de ventilation où l’air extérieur entrant est d’abord filtré et réchauffé dans un échangeur par l’air intérieur chaud et vicié. Ce système est très souvent associé aux bâtiments conformes à la RT 2012.
Vide sanitaire :
Espace vide situé sous un bâtiment destiné à isoler celui-ci de l’humidité et du froid provenant du sol.
VMC :
Ventilation Mécanique Contrôlée. Système de ventilation mécanique qui permet de gérer finement l’extraction de l’air vicié et son renouvellement par de l’air frais.
VMC double flux :
Voir Ventilation double flux.

W:

Watt :
Unité de mesure de la puissance. 1 watt correspond à 1 joule par seconde

X:

XPS :
Polystyrène extrudé
Xylènes :
Hydrocarbure dont les émanations sont dangereuses pour la santé.

Y:

Yourte :
Tente traditionnelle mongole isolée à l’aide de morceaux de feutres. A ne pas confondre avec le yaourt, dont les mongols sont cela dit friands à ce qu’on m’a dit.

Z:

Zone froide :
Zone mal isolée généralement située à proximité d’un pont thermique.
Zoning :
Système de régulation de température par pièce, ce système permet de gérer la température de chaque pièce de façon indépendante. Il évite de surchauffer les pièces qui n’ont pas besoin d’une température aussi élevées que les pièces de vie, par exemple les chambres.